Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

{{{Le TNI, outil des élèves :}}} Le TNI doit avant tout être l'outil des élèves. Ce sont eux qui doivent agir, produire, interagir sur le TNI. Bref, construire leurs savoirs. Outre l'intérêt pédagogique de cette démarche, cela à l'avantage considérable pour l'enseignant d'être beaucoup moins chronophage en terme de préparation. Les classeurs (PaperBoards) sont réalisés à 90 % en classe, avec et par les élèves. Pour l'illustrer cette démarche, nous publions une série de situations et d'exemples de classeurs classées par thème A la question « le TNI est-il un outil interactif ? », on peut répondre qu’il est le reflet de la pédagogie développée dans la classe. Son utilisation peut amener à un enseignement frontal et magistral où l'enseignant expose et les élèves écoutent, ce qui engendre la passivité des apprenants. Mais il peut aussi, et surtout, être un outil favorisant, facilitant une {{pédagogie interactive}}, associant les élèves à la construction de leur savoir, d’autant plus facilement s’il est associé à un visualiseur. {{{Des exemples de pédagogique interactive avec le TNI :}}} Vous trouverez sur la Trousse Numérique Pédagogique (lien ci-contre) plusieurs exemples illustrant cet usage. Il faut noter que ces exemples seraient beaucoup plus longs et compliqués, voire impossibles à mettre en œuvre avec un tableau classique. Ils illustrent un thème d’interactivité, mais la plupart peuvent être classés dans plusieurs thèmes : -* Agir sur les supports de travail : annoter, légender, extraire, annoter... -* Echanger, confronter les différentes démarches, les différents points de vue ; mettre en commun -* Travailler en groupe, en atelier -* Mettre en mémoire, institutionnaliser -* Mettre les apprentissages en contact avec le réel

TNI et interactivité pédagogique

Beaucoup d’enseignants pensent que les documents utilisés sur le TNI doivent être complexes pour être pertinents.
C’est la plupart du temps une erreur.

Le TNI, outil des élèves :

Le TNI doit avant tout être l’outil des élèves. Ce sont eux qui doivent agir, produire, interagir sur le TNI. Bref, construire leurs savoirs.
Outre l’intérêt pédagogique de cette démarche, cela à l’avantage considérable pour l’enseignant d’être beaucoup moins chronophage en terme de préparation. Les classeurs (PaperBoards) sont réalisés à 90 % en classe, avec et par les élèves.
Pour l’illustrer cette démarche, nous publions une série de situations et d’exemples de classeurs classées par thème

A la question « le TNI est-il un outil interactif ? », on peut répondre qu’il est le reflet de la pédagogie développée dans la classe. Son utilisation peut amener à un enseignement frontal et magistral où l’enseignant expose et les élèves écoutent, ce qui engendre la passivité des apprenants. Mais il peut aussi, et surtout, être un outil favorisant, facilitant une pédagogie interactive, associant les élèves à la construction de leur savoir, d’autant plus facilement s’il est associé à un visualiseur.

Des exemples de pédagogique interactive avec le TNI :

Vous trouverez sur la Trousse Numérique Pédagogique (lien ci-contre) plusieurs exemples illustrant cet usage. Il faut noter que ces exemples seraient beaucoup plus longs et compliqués, voire impossibles à mettre en œuvre avec un tableau classique. Ils illustrent un thème d’interactivité, mais la plupart peuvent être classés dans plusieurs thèmes :

  • Agir sur les supports de travail : annoter, légender, extraire, annoter...
  • Echanger, confronter les différentes démarches, les différents points de vue ; mettre en commun
  • Travailler en groupe, en atelier
  • Mettre en mémoire, institutionnaliser
  • Mettre les apprentissages en contact avec le réel
Mise à jour : 29 janvier 2018