Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Comment aborder la surexposition des enfants aux écrans ?

Dans cet article, nous vous proposons de réfléchir à un sujet d’actualité : Comment l’école peut-elle prendre en compte la surexposition des enfants aux écrans dans leur vie familiale ?

 Le constat :

En tant qu’enseignants, nous sommes amenés à nous interroger sur l’utilisation des écrans par les enfants.
Il est important de faire un point rapide sur le terme de surexposition aux écrans.
Trouble du sommeil, retard de langage, repli sur soi : les risques de la surconsommation des écrans chez les jeunes enfants sont analysés par de nombreuses études. Mais aucune ne fait autorité mondialement et le sujet a déjà suscité la polémique.
Ce qui est dénoncé dans ces études n’est pas l’utilisation des écrans par les enfants mais l’utilisation par ceux-ci de manière excessive, en autonomie et sans interaction avec leurs parents.
En effet, "pour se développer correctement, un jeune enfant, dès la naissance et pour toute sa vie, a besoin d’interactions riches et variées qui impliquent tous ses sens. Ces interactions sont indispensables pour son développement." (Extrait du rapport " L’enfant, l’adolescent, la famille et les écrans" Appel à une vigilance raisonnée sur les technologies numériques 9 avril 2019 - Académie des Sciences, Académie Nationale de Médecine, Académie des technologies). Et l’abus d’écran en utilisation passive, notamment avant 3 ans, serait préjudiciable à ces interactions.
Le rapport cité ci-dessus donne des pistes de réflexions et des conseils sur le sujet.
Consulter le rapport "L’enfant, l’adolescent, la famille et les écrans - Appel à une vigilance raisonnée sur les technologies numériques 9 avril 2019 - Académie des Sciences, Académie Nationale de Médecine, Académie des technologies".

 Les recommandations :

  • 3-6-9.org :
    L’association 3-6-9-12 donne de nombreux conseils, pistes et ressources sur l’attitude à adopter dans la gestion et l’utilisation des écrans par les enfants.
    Consulter l’article "Apprivoiser les écrans : les étapes clés".
    Une brochure destinée aux parents y est disponible.
  • La famille tout écran :
    Le CLEMI Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information , Centre dédié à l’éducation aux médias et à l’information pour le ministère de l’Éducation nationale, propose un guide gratuit et téléchargeable en ligne pour accompagner les parents et sensibiliser les enseignants sur les pratiques médiatiques des élèves.
    L’ouvrage est illustré de manière vivante avec l’exemple de « La famille Tout-Écran », il est organisé à travers une série de chapitres :
    Apprendre à s’informer : Comment muscler l’esprit critique de vos enfants ?
    Conseiller les ados sur les réseaux sociaux : La charte de confiance de la famille Tout-Écran
    Gérer le temps des écrans : Que retenir des conseils des psys ?
    Protéger les enfants des images violentes : Trousse de secours en cas d’accidents d’images
    S’impliquer dans l’éducation aux médias et à l’info : À la rencontre des promeneurs du net
    Consulter et télécharger le guide.
  • Utiliser les écrans, ça s’apprend : les conseils du CSA :
    Le CSA propose une brochure simple et concise donnant des conseils aux parents sur l’utilisation des écrans à chaque âge.
    Consulter et télécharger la brochure.
  • Recommandations générales proposées dans le rapport "L’enfant, l’adolescent, la famille et les écrans "
    1. Avant 3 ans : Ne pas mettre à la disposition des enfants laissés seuls les écrans sous toutes leurs formes et surtout ceux dont les enfants peuvent eux-mêmes contrôler l’usage (tablettes, portables). Une exception peut être faite en faveur d’un usage accompagné, récréatif, que l’on peut encourager avec modération et prudence : dans tous les cas, la participation parentale à l’interactivité est absolument indispensable. Les règles d’usage peuvent être explicitées en mots et établies en commun.
    2. De 3 à 10 ans : Il est important de fixer un temps ritualisé dédié aux écrans afin d’apprendre à l’enfant à attendre (ce qui constitue le premier moment de l’apprentissage de l’autorégulation), de préférer les écrans partagés et accompagnés aux écrans solitaires, de parler avec l’enfant de ce qu’il voit et fait avec les écrans, et d’éviter d’acheter aux plus jeunes des objets numériques personnels (comme une tablette) dont il s’avère bien difficile ensuite de réguler l’usage. L’achat d’outils numériques familiaux devrait être la règle. Une attention particulière doit être portée à l’utilisation des écrans le soir avant le coucher, tant en raison du temps consommé au détriment d’autres activités que pour la difficulté d’endormissement ainsi créée.

 Quels usages des écrans à l’école ?

Ces propositions d’activités sont données à titre indicatif et sont simplement des pistes de réflexion sur les usages des tablettes à l’école.
Le principal reproche fait dans l’utilisation des écrans à la maison est leur utilisation récréative, passive, sans interaction et beaucoup trop fréquente. Et si l’école donnait l’exemple et montrait aux familles que les écrans sont un moyen d’apprendre, de créer, d’interagir, leur utilisation venant en complément des apprentissages traditionnels, dans un usage raisonné ?

Mise à jour : 3 octobre 2019