Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Pas besoin d’acheter de croquettes, le lion de cette histoire se nourrit tout seul dans la rue quand on le promène. Au fur et à mesure de l'histoire, les adultes s'évaporent ainsi que les amis de notre petite fille, Clémence. Celle-ci, très soucieuse du bien-être de son animal domestique, l’attend patiemment sans se douter de rien. Il ne reste bientôt plus qu'elle ... et son lion ! Les illustrations sont pleines de drôlerie. Le trait est fin, malicieux, un peu caricatural, sur des fonds blancs qui laissent toute la place au roi lion, heureux et blasé et à sa toute petite maîtresse. L’humour est grinçant tout au long des aventures de la fillette : la tête en l’air, elle en comprend toujours moins que le lecteur guidé lui par l’image, et qui aurait envie de crier « attention ! ». André Bouchard propose 2 fins : la première est cruelle ; la seconde … irrésistible et renversante, au sens propre du terme ! Un album vraiment savoureux pour amuser petits et grands! {Les lions ne mangent pas de croquettes}, André Bouchard, éditions du Seuil Jeunesse (septembre 2012)

Les lions ne mangent pas de croquettes

Suite au refus de ses parents d’adopter un chat ou un chien, une obéissante petite fille prend pour animal domestique un lion.
Cela présente des avantages, mais aussi... quelques inconvénients. Ce dernier album d’André Bouchard, aux éditions du Seuil, est atrocement amusant : les enfants, dès 4 ou 5 ans, adopteront sans peine ce lion à l’air aimable qui dévore tout ce qui bouge !

Pas besoin d’acheter de croquettes, le lion de cette histoire se nourrit tout seul dans la rue quand on le promène.

Au fur et à mesure de l’histoire, les adultes s’évaporent ainsi que les amis de notre petite fille, Clémence. Celle-ci, très soucieuse du bien-être de son animal domestique, l’attend patiemment sans se douter de rien. Il ne reste bientôt plus qu’elle ... et son lion !

Les illustrations sont pleines de drôlerie. Le trait est fin, malicieux, un peu caricatural, sur des fonds blancs qui laissent toute la place au roi lion, heureux et blasé et à sa toute petite maîtresse.

L’humour est grinçant tout au long des aventures de la fillette : la tête en l’air, elle en comprend toujours moins que le lecteur guidé lui par l’image, et qui aurait envie de crier « attention ! ».

André Bouchard propose 2 fins : la première est cruelle ; la seconde … irrésistible et renversante, au sens propre du terme !

Un album vraiment savoureux pour amuser petits et grands !

Les lions ne mangent pas de croquettes, André Bouchard, éditions du Seuil Jeunesse (septembre 2012)

Mise à jour : 31 mars 2017