Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

D'abord très fier, Lucio est tout surpris de la réaction mitigée de son père. Ce dernier avait imaginé pour son fils des études, une bonne situation... Lucio, sans se décourager, va prouver à son père l'utilité de son travail : éclairer la ville, c'est la protéger, et c'est aussi éclairer l'avenir... L'auteure de cet album destiné aux jeunes lecteurs, dès 7 ans, s'est largement inspirée de ses souvenirs familiaux pour raconter cette histoire de l'immigration américaine qui fait revivre les luttes et les espoirs de chaque arrivant, à l'aube du siècle dernier, dans un pays où tous les rêves sont permis. Tout le récit est en émotion avec la description des drames quotidiens de la vie, dans la rue où règne le désenchantement de ces gens déracinés qui qui tentent de faire leur chemin, de « réussir » leur rêve américain. Même si la réalité n’est parfois pas toujours aussi belle qu’on peut l’espérer, l'enfant, avec sa ténacité et ses lumières qui permettent au quartier de prendre vie, la nuit tombée, donne un peu d’espoir et de lumière à ce monde si difficile. Les illustrations magnifiques, par la touche très impressionniste des aquarelles, à la fois puissantes et fragiles, proposent un voyage qui aide à partager l'histoire. La manière réaliste de traiter les personnages, comme des photographies, les rend vivants et invite aux sentiments à leur égard. Source de vie, la bougie du réverbère propose un clair-obscur, fait la lumière dans les immenses zones d'ombre ou de nuit pour y chasser l'angoisse. Un album, tout en atmosphère, à la fois émouvant et au caractère documentaire exceptionnel qui permettra de comprendre l'aventure du début du vingtième siècle aux Etats-Unis et, plus largement, de débattre des difficultés de l'immigration. {Lucio, l'allumeur de réverbères}, Elisa Bartone, éditions Le Genévrier (2013)

Lucio, l’allumeur de réverbères.

New-York, quartier de Little Italy, années 1900. La mère de Lucio est morte, son père est très malade. Lucio a huit sœurs et veut nourrir sa famille, nouvellement immigrée. Alors il cherche un travail, encore et encore, mais personne ne veut employer un si jeune garçon. Un jour, il croise un allumeur de réverbères qui lui propose de le remplacer, le temps d’un voyage en Italie...

D’abord très fier, Lucio est tout surpris de la réaction mitigée de son père. Ce dernier avait imaginé pour son fils des études, une bonne situation... Lucio, sans se décourager, va prouver à son père l’utilité de son travail : éclairer la ville, c’est la protéger, et c’est aussi éclairer l’avenir...

L’auteure de cet album destiné aux jeunes lecteurs, dès 7 ans, s’est largement inspirée de ses souvenirs familiaux pour raconter cette histoire de l’immigration américaine qui fait revivre les luttes et les espoirs de chaque arrivant, à l’aube du siècle dernier, dans un pays où tous les rêves sont permis.

Tout le récit est en émotion avec la description des drames quotidiens de la vie, dans la rue où règne le désenchantement de ces gens déracinés qui qui tentent de faire leur chemin, de « réussir » leur rêve américain.

Même si la réalité n’est parfois pas toujours aussi belle qu’on peut l’espérer, l’enfant, avec sa ténacité et ses lumières qui permettent au quartier de prendre vie, la nuit tombée, donne un peu d’espoir et de lumière à ce monde si difficile.

Les illustrations magnifiques, par la touche très impressionniste des aquarelles, à la fois puissantes et fragiles, proposent un voyage qui aide à partager l’histoire. La manière réaliste de traiter les personnages, comme des photographies, les rend vivants et invite aux sentiments à leur égard. Source de vie, la bougie du réverbère propose un clair-obscur, fait la lumière dans les immenses zones d’ombre ou de nuit pour y chasser l’angoisse.

Un album, tout en atmosphère, à la fois émouvant et au caractère documentaire exceptionnel qui permettra de comprendre l’aventure du début du vingtième siècle aux Etats-Unis et, plus largement, de débattre des difficultés de l’immigration.

Lucio, l’allumeur de réverbères, Elisa Bartone, éditions Le Genévrier (2013)

Mise à jour : 31 mars 2017