Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Si j’étais un livre

Qui n’a pas utilisé cette entrée en poésie, qui n’a pas joué à ce jeu du « Si j’étais... » ? Il était donc inévitable qu’un auteur se pose un jour la question à propos du livre. C’est ce véritable exercice de style que propose Jorge Letria pour aborder avec humour les sentiments qui unissent le lecteur au livre.

A chaque double page, une illustration met en scène un livre, détourné ou non, accompagné d’une phrase souvent poétique, sensible, tout en finesse, sur le livre, sur ce qu’il peut apporter au lecteur ou, avec humour, sur ce que certains ont l’habitude d’en faire.

Quelques exemples de phrases :

« Si j’étais un livre, j’aimerais entendre quelqu’un dire : ce livre a changé ma vie. »

« Si j’étais un livre, je demanderais qu’on ne se serve pas de moi seulement pour décorer les étagères. »

« Si j’étais un livre, j’aimerais rendre les gens heureux à toute heure et en tout lieu. »

« Si j’étais un livre, je n’aimerais pas qu’on me lise seulement par obligation ou pour suivre la mode. »

« Si j’étais un livre, j’aurais toujours le doux parfum d’un jour sans date, d’un jour unique ! »

« Si j’étais un livre, j’aimerais que les enfants, dans leur chambre magique, n’oublient jamais de me garder une petite place. »

« Si j’étais un livre, je n’aimerais pas savoir dès le début comment l’histoire va finir. »

« Si j’étais un livre, ça ne me plairait pas qu’on fasse semblant de m’avoir déjà lu juste pour être bien vu. »

« Si j’étais un livre, j’aimerais être une fenêtre ouverte sur l’immensité de la mer. »

Cet album est imprégné de poésie, d’humour, d’idéalisme, un hymne sincère et profond à la lecture ainsi qu’à l’objet livre. Quant à l’image, très graphique, dépouillée, parfois quasi symbolique, outre ses qualités esthétiques, elle est à la fois chargée de sens et très ludique, dès que l’on s’essaie à la décoder sans le texte. Comme tous les livres du type « exercices de style », celui-ci se laisse entreprendre de multiples façons, par de multiples entrées, chaque double page présentant un épisode différent.

D’un abord peut-être déconcertant, pour le jeune lecteur de 8 ans qui le découvrirait seul (âge conseillé par l’éditeur), c’est un album qui séduira les amateurs de livres, qui doit être partagé pour évoquer avec émotion ce rapport intime, fort, qu’un lecteur peut nouer avec le livre.

Tout en s’amusant, l’album de Jorge Letria est un support idéal pour transmettre son engouement pour la lecture, une invitation à se laisser surprendre par le livre donc un prétexte pour ouvrir le dialogue avec des élèves en souffrance dans leur parcours de lecteur.

A partir de 8 ans, 14 €

Si j’étais un livre, Jorge Letria, éditions La joie de lire (2013)

Mise à jour : 31 mars 2017