Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Dans la forêt profonde

Moins connu que l’ouvrage « Une histoire à quatre voix » du même auteur, Anthony Browne, cet album paru en 2004 aux éditions Kaléidoscope est également exceptionnel.
Dans le cadre aussi symbolique de la forêt - que de nombreuses classes travaillent à un moment ou un autre de l’année -, l’auteur réussit à mêler le conte et la vie quotidienne. Souvent proposé au cycle 2 pour permettre de voyager au pays des contes classiques, l’album s’avère également très riche au cycle 3 par le travail sur des illustrations exceptionnelles, par l’étude possible des thèmes que sont la peur de l’absence, la crainte de l’inconnu.

Un petit garçon se réveille et constate que son père est parti. Sa mère et lui déjeunent autour d’une table presque vide, dans une ambiance funèbre. Une place reste vide, celle du père. La mère ne dit rien de cette absence. Angoissé, l’enfant fabrique des étiquettes « reviens papa » et les colle partout dans la maison. Le lendemain, sa mère lui demande de porter un gâteau à sa Mamie, souffrante. Au lieu de prendre la route qui contourne la forêt, l’enfant coupe à travers bois, bien évidemment ! En cours de route, il fait d’étranges rencontres : Boucle d’Or, Hansel et Gretel, Chaperon Rouge,... Quand il arrive chez sa grand-mère, son père est là, les bras ouverts. Ils se retrouvent devant la porte de la maison, la maman est là, souriante.
Et si cette " forêt profonde " que l’enfant traverse n’était autre que son propre imaginaire ?
Quelques pistes pédagogiques possibles :

  • Dans un univers réaliste, repérer l’irruption de l’irrationnel, l’événement improbable qui fait basculer le personnage dans un monde fantastique.
  • Débattre sur la limite entre le réel et l’imaginaire, voir la marque de l’auteur sur ce point (la couleur pour la permanence du héros, le noir et blanc pour l’univers du conte...)
  • Comprendre les peurs d’un enfant dans un milieu inquiétant...
  • Débattre : aime-t-on avoir peur, existe-t-il de vraies peurs et de fausses peurs ?
  • Le lien possible en éducation artistique avec le tableau d’Edvard Munch " Le cri "

Un document de la direction académique du Cantal propose une démarche de découverte de l’album à partir de cinq objectifs sur la connaissance des contes, en présentant notamment le lien avec la magnifique exposition numérique du site de la BNF sur le thème.
Comme une quinzaine d’éléments issus de contes traditionnels se cachent dans les illustrations de l’album, une page en présente des agrandissements, un document destiné à l’élève propose notamment d’en retrouver les fragments par copier-coller.
Une excellente invitation à la mise en réseau avec les contes traditionnels !

Pour le maître format PDF - 260.3 ko
Pour l’élève format Word - 501.5 ko
La fiche réponse format PDF - 318.9 ko
Les illustrations format PDF - 864.3 ko

Les liens vers l’exposition de la BNF consacrée aux contes de fées :

Les contes de fées, un univers merveilleux

Les contes de fées, la mise à l’épreuve

Dans la forêt profonde, Anthony Browne, Kaléidoscope

Mise à jour : 31 mars 2017