Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

L'album a décidé de prendre le pouvoir de l'imagination au pied de la lettre... Une petite fille à nattes explique qu'elle est un « enfant des livres » et qu'elle est issue des histoires. Elle propose à un petit garçon de l'accompagner dans son voyage. Ils vont naviguer sur les mots, gravir des montagnes, dormir dans les nuages, etc. La thématique poétique n'a rien d'extraordinaire, mais c'est l'illustration qui va étonner le lecteur (album accessible dès 8 ans) : des mètres de typographie issus d'un corpus de romans constituent les décors dans lesquels évoluent les personnages. Il y a des vagues, des monstres, des chemins, et il est possible de les lire réellement. Le panel d'ouvrages choisis, indiqué au début, est large ; l'auteur s'est fait plaisir avec ses propres souvenirs d'enfance ! Le jeune lecteur comprendra que la clé finale ouvre aussi bien la serrure dorée du livre de la petite fille que la « maison » dont il est question dans le texte… Une lecture à offrir par l'enseignant pour accompagner les jeunes lecteurs au fil de ces « illustrations » originales. L'enfant des livres, Oliver Jeffers, Editions Kaléidoscope, 2016, 15 euros.

L’enfant des livres

L’Enfant des livres est une irrésistible invitation au voyage, voyage au fil des mots, à travers des montagnes enchantées, des mers et des forêts de contes de fées. Et l’envoûtante promenade au hasard des livres aimés permet finalement au jeune lecteur de découvrir que l’imagination est le bien de chacun.

L’album a décidé de prendre le pouvoir de l’imagination au pied de la lettre...
Une petite fille à nattes explique qu’elle est un « enfant des livres » et qu’elle est issue des histoires. Elle propose à un petit garçon de l’accompagner dans son voyage. Ils vont naviguer sur les mots, gravir des montagnes, dormir dans les nuages, etc.
La thématique poétique n’a rien d’extraordinaire, mais c’est l’illustration qui va étonner le lecteur (album accessible dès 8 ans) : des mètres de typographie issus d’un corpus de romans constituent les décors dans lesquels évoluent les personnages. Il y a des vagues, des monstres, des chemins, et il est possible de les lire réellement.
Le panel d’ouvrages choisis, indiqué au début, est large ; l’auteur s’est fait plaisir avec ses propres souvenirs d’enfance ! Le jeune lecteur comprendra que la clé finale ouvre aussi bien la serrure dorée du livre de la petite fille que la « maison » dont il est question dans le texte…
Une lecture à offrir par l’enseignant pour accompagner les jeunes lecteurs au fil de ces « illustrations » originales.

L’enfant des livres, Oliver Jeffers, Editions Kaléidoscope, 2016, 15 euros.

Mise à jour : 22 mai 2017