Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Le centenaire du début de la première guerre mondiale approche ; il est donc temps de penser à constituer une bibliographie adaptée à l'école. Paru en 2005, cet album de Fabian Grégoire pourra y figurer en bonne place. Écrite à la première personne pour faciliter l'identification du jeune lecteur, l'histoire retrace succinctement mais avec justesse le début de la Première Guerre mondiale et le chamboulement dans la vie d'un village comme tant d'autres : le départ pour la guerre, le drame des familles qui reçoivent la terrible nouvelle, le retour difficile à la vie des soldats mutilés (c'est le cas du frère de Lulu, la narratrice). Le jeune lecteur découvre le conflit, l'horreur des champs de bataille à travers la correspondance écrite entre Lulu et son frère. Les lettres de Charles évoquent bien les conditions de vie des soldats. C’est à travers lui, et à travers l’amour qu’elle lui porte, qu’elle aura à affronter, elle aussi, le vrai visage de la guerre, surtout lors du retour dramatique de son frère. Les illustrations de cette histoire dans l'histoire, également de Fabian Grégoire, contribuent à montrer de manière sobre les nombreux éléments de ce conflit et l'ambiance des campagnes françaises. Un dossier complémentaire clôt l’album, permettant de replacer le récit dans son contexte historique, offrant de nombreuses informations, photographies et reproductions de documents d’époque. Au cycle 3, on pourra évidemment mettre ce récit en réseau avec des lettres de soldats que l'on trouve maintenant facilement en ligne ou dans l'ouvrage « Paroles de poilus ». L'écoute de la chanson de Maxime Le Forestier, « Les lettres », peut permettre un travail de comparaison intéressant. N'oublions pas le site « Mémoire des hommes », base de données exceptionnelle du ministère de la défense qui permet d'afficher la fiche individuelle de chaque soldat mort pendant le conflit, donc de travailler - notamment au niveau local - à partir des noms inscrits sur le monument aux morts de la commune... L’école des loisirs propose un accompagnement pour l’étude de cet album avec de nombreux liens vers des sites pour travailler sur le thème : [L'école des loisirs - Lulu et la Grande guerre->http://www.ecoledesmax.com/espace_regroupeurs/pages_activites_an2/maximax/maxi1/maxi_1_reg.php] {Lulu et la Grande Guerre}, Fabian Grégroire, L'école des Loisirs

Lulu et la Grande Guerre

Saint-Julien, un village français, le 1er août 1914. Comme tout le monde, la petite Lucienne prépare la fête du village. Mais tout à coup, il règne une atmosphère étrange. Le curé et le maire traversent la place à grands pas, le visage sombre. Et soudain, le clocher de l’église se met à sonner le tocsin. Les habitants accourent pour lire les grandes affiches que le garde champêtre est en train de coller sur les murs : mobilisation générale. Charles, le frère de Lucienne, a vingt-deux ans et doit partir...

Le centenaire du début de la première guerre mondiale approche ; il est donc temps de penser à constituer une bibliographie adaptée à l’école. Paru en 2005, cet album de Fabian Grégoire pourra y figurer en bonne place.

Écrite à la première personne pour faciliter l’identification du jeune lecteur, l’histoire retrace succinctement mais avec justesse le début de la Première Guerre mondiale et le chamboulement dans la vie d’un village comme tant d’autres : le départ pour la guerre, le drame des familles qui reçoivent la terrible nouvelle, le retour difficile à la vie des soldats mutilés (c’est le cas du frère de Lulu, la narratrice).

Le jeune lecteur découvre le conflit, l’horreur des champs de bataille à travers la correspondance écrite entre Lulu et son frère. Les lettres de Charles évoquent bien les conditions de vie des soldats. C’est à travers lui, et à travers l’amour qu’elle lui porte, qu’elle aura à affronter, elle aussi, le vrai visage de la guerre, surtout lors du retour dramatique de son frère.

Les illustrations de cette histoire dans l’histoire, également de Fabian Grégoire, contribuent à montrer de manière sobre les nombreux éléments de ce conflit et l’ambiance des campagnes françaises.
Un dossier complémentaire clôt l’album, permettant de replacer le récit dans son contexte historique, offrant de nombreuses informations, photographies et reproductions de documents d’époque.

Au cycle 3, on pourra évidemment mettre ce récit en réseau avec des lettres de soldats que l’on trouve maintenant facilement en ligne ou dans l’ouvrage « Paroles de poilus ». L’écoute de la chanson de Maxime Le Forestier, « Les lettres », peut permettre un travail de comparaison intéressant.

N’oublions pas le site « Mémoire des hommes », base de données exceptionnelle du ministère de la défense qui permet d’afficher la fiche individuelle de chaque soldat mort pendant le conflit, donc de travailler - notamment au niveau local - à partir des noms inscrits sur le monument aux morts de la commune...

L’école des loisirs propose un accompagnement pour l’étude de cet album avec de nombreux liens vers des sites pour travailler sur le thème :

L’école des loisirs - Lulu et la Grande guerre

Lulu et la Grande Guerre, Fabian Grégroire, L’école des Loisirs

Mise à jour : 31 mars 2017