Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Le sourire de la montagne

Du difficile voyage au pays de la soie effectué dans sa jeunesse, de l’autre côté de la montagne, le roi a rapporté une statuette d’un dieu tranquille, calme et paisible. Devenu vieux, il souhaite avec sa petite-fille faire sculpter dans la roche une statue à l’image de ce dieu. Immense, radieuse, elle sera visible de très loin afin de redonner force et courage aux voyageurs...

François Place s’est inspiré de la destruction à l’explosif des deux Bouddhas géants par les Talibans en Afghanistan en 2001, pour proposer cette fable, une histoire, non pas de destruction, mais de construction, l’œuvre d’une vie entière, destinée à l’humanité et aux générations futures. L’actualité récente, avec cette même soif de destruction en Irak, vient souligner l’aspect inestimable de ce patrimoine tragiquement anéanti.

Le conte de François Place, à une époque où l’impatience, la vitesse et le morcellement priment, met en évidence le temps historique, l’envie de transmettre. Ce roi aveugle est un visionnaire, n’œuvrant pas pour sa renommée personnelle mais souhaitant apporter dans sa vallée sérénité et bienveillance pour les siècles à venir.

C’est ce parcours initiatique, long, semé d’espoirs, de sagesse et de patience que les jeunes lecteurs, en fin de cycle 3, vont pouvoir découvrir. On comprend dans cet album combien il importe de gagner peu à peu confiance en soi et on y apprend à ne pas se laisser abattre par les épreuves, à agir ensemble pour réussir. C’est une tâche bien difficile de faire sourire la pierre, tout en haut des échafaudages, mais le vieux roi veut y parvenir, pour lui, pour tous ceux qui viendront après lui, et surtout pour sa petite fille qui l’accompagne chaque jour.
La morale de cette fable par rapports aux récents événements : le temps détruit, c’est la montagne qui ne sourit plus...

Les illustrations déjà mises en évidence dans l’article de cette rubrique en février 2012 pour l’album du même auteur, « Les derniers géants », sont admirables : aquarelles classiques, détaillées, lumineuses, soyeuses parfois. Pour illustrer la grandeur de l’œuvre de pierre, l’auteur a choisi un format tout en hauteur avec des pages magnifiques, notamment celle de la statue enfin érigée.

A partir de 10 ans, 18 €

Le sourire de la montagne, François Place, Gallimard Jeunesse (2013)

Mise à jour : 31 mars 2017