Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Didier Daeninckx et Pef ont choisi ce monument aux morts audacieux, rarissime car à rebours des élans patriotiques de l'époque pour mettre en scène ce petit garçon levant le poing dans le rôle du jeune écolier de l'histoire. La fiction forte et émouvante qui plonge un enfant dans l'univers hostile et inhumain du front permet de dresser le portrait de cette guerre pour les lecteurs de cycle 3 : l'horreur des tranchées, la présence de multiples nationalités, l'importance des chevaux dans une guerre pourtant mécanisée et les règles implicites entre les combattants (les Allemands ne tireront pas sur Fulbert). Le texte de qualité, simple, avec des phrases courtes, tout en finesse, fait revivre le quotidien des poilus et la vie à l'arrière du front. L'illustration restitue avec précision l'univers de la première guerre mondiale, briseuse de vies, jusque dans le regard des visages qui exprime l'horreur et la mort. L'originalité de l'album est de présenter ce monument aux morts très connu des milieux pacifistes grâce à deux pages documentaires qui viennent conclure l'histoire avec un reportage sur son édification à Gentioux en 1922 (il ne sera jamais inauguré officiellement). Le lecteur découvre également deux autres monuments, l'un allemand, l'autre français, rares, car revendiquant le même message pacifiste. Les élèves pourront facilement compléter leurs recherches documentaires concernant le monument de Gentioux sur Internet pour nourrir les débats en classe. Une approche originale pour enrichir le travail de rencontre avec les monuments aux morts proposé sur le blog de la circonscription « [{{1914-1918 en Soissonnais}}->http://blogs.ac-amiens.fr/1418soissonnais/] ». Plus généralement, la circonscription de Marseille 9 a mis en ligne un document très riche pour [{{Enseigner la Première guerre mondiale}} ->http://www.marseille-9.ien.13.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article545] avec une place importante laissée aux monuments aux morts et à la littérature de jeunesse. Cycle 3 - 16 € {Maudite soit la guerre}, Didier Daeninckx, illustré par Pef, éditions Rue du monde (2014)

Maudite soit la guerre

Avril 1917. A l’école, Fulbert, onze ans, doit imaginer une lettre de soutien aux soldats dans les tranchées. Il a alors une idée : porter en secret sa rédaction à son père qui se trouve justement au front, sur le Chemin des Dames. La présence d’un enfant jette le trouble sur le champ de bataille, dans chacun des deux camps. Une histoire directement inspirée du monument aux morts du village de Gentioux, dans le Limousin, représentant un enfant qui lève le poing devant l’inscription « Maudite soit la guerre ».

Didier Daeninckx et Pef ont choisi ce monument aux morts audacieux, rarissime car à rebours des élans patriotiques de l’époque pour mettre en scène ce petit garçon levant le poing dans le rôle du jeune écolier de l’histoire.

La fiction forte et émouvante qui plonge un enfant dans l’univers hostile et inhumain du front permet de dresser le portrait de cette guerre pour les lecteurs de cycle 3 : l’horreur des tranchées, la présence de multiples nationalités, l’importance des chevaux dans une guerre pourtant mécanisée et les règles implicites entre les combattants (les Allemands ne tireront pas sur Fulbert).

Le texte de qualité, simple, avec des phrases courtes, tout en finesse, fait revivre le quotidien des poilus et la vie à l’arrière du front. L’illustration restitue avec précision l’univers de la première guerre mondiale, briseuse de vies, jusque dans le regard des visages qui exprime l’horreur et la mort.

L’originalité de l’album est de présenter ce monument aux morts très connu des milieux pacifistes grâce à deux pages documentaires qui viennent conclure l’histoire avec un reportage sur son édification à Gentioux en 1922 (il ne sera jamais inauguré officiellement). Le lecteur découvre également deux autres monuments, l’un allemand, l’autre français, rares, car revendiquant le même message pacifiste. Les élèves pourront facilement compléter leurs recherches documentaires concernant le monument de Gentioux sur Internet pour nourrir les débats en classe.

Une approche originale pour enrichir le travail de rencontre avec les monuments aux morts proposé sur le blog de la circonscription « 1914-1918 en Soissonnais ».

Plus généralement, la circonscription de Marseille 9 a mis en ligne un document très riche pour Enseigner la Première guerre mondiale avec une place importante laissée aux monuments aux morts et à la littérature de jeunesse.

Cycle 3 - 16 €

Maudite soit la guerre, Didier Daeninckx, illustré par Pef, éditions Rue du monde (2014)

Mise à jour : 31 mars 2017