Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Cette petite fable philosophique d'Andreï Ousatchev, à la fois drôle et émouvante, permettra aux enfants, dès l'âge de 4 ans, de réfléchir à ce qui est connu ou pas, à l’infiniment grand et l’infiniment petit. Le format de l'album à l'italienne et les sérigraphies renforcent le contraste entre images et texte : les personnages sont très expressifs ; on se rend compte de leurs émotions, de leur force et de leur fragilité mélangées. La situation, bien que comique, est on ne peut plus sérieuse car les doutes exprimés par la fourmi et l'éléphant sont bien présents. Les images de l'album aux aplats de couleur et aux traits détaillés invitent à observer finement et à s' interroger sur ce que l'on ne voit pas. Sélection Prix des Incorruptibles 2009-2010, un bel album à proposer aux petits et aux plus grands pour chercher à répondre de manière originale à cette question philosophique : que sommes-nous sur terre ? Une exploitation pédagogique de l'album comportant une analyse de l'album, des pistes d'exploitation possibles et des mises en réseaux, est proposée pour le cycle 1 sur le site de la direction académique du Loiret. [{{Une histoire sans début ni fin}}->http://www.ac-orleans-tours.fr/fileadmin/user_upload/ia28/doc_peda/MDL/actions/ecolire/2009-2010/pdf_peda/Une_histoire_sans_debut_ni_fin.pdf] { Une histoire sans début ni fin}, Andreï Ousatchev, Alexandra Junge, éditions Nord Sud (2008)

Une histoire sans début ni fin

Mais où s’arrête la mer ? Comment faire pour en voir le bout ? Une petite fourmi essaie de répondre à cette question, mais même perchée au sommet d’un cocotier ou hissée sur le dos d’un éléphant, elle ne peut distinguer autre chose que les flots bleus. Un poisson lui apporte alors sa réponse…

Cette petite fable philosophique d’Andreï Ousatchev, à la fois drôle et émouvante, permettra aux enfants, dès l’âge de 4 ans, de réfléchir à ce qui est connu ou pas, à l’infiniment grand et l’infiniment petit.

Le format de l’album à l’italienne et les sérigraphies renforcent le contraste entre images et texte : les personnages sont très expressifs ; on se rend compte de leurs émotions, de leur force et de leur fragilité mélangées.

La situation, bien que comique, est on ne peut plus sérieuse car
les doutes exprimés par la fourmi et l’éléphant sont bien présents.

Les images de l’album aux aplats de couleur et aux traits détaillés invitent à observer finement et à s’ interroger sur ce que l’on ne voit pas.

Sélection Prix des Incorruptibles 2009-2010, un bel album à proposer aux petits et aux plus grands pour chercher à répondre de manière originale à cette question philosophique : que sommes-nous sur terre ?

Une exploitation pédagogique de l’album comportant une analyse de l’album, des pistes d’exploitation possibles et des mises en réseaux, est proposée pour le cycle 1 sur le site de la direction académique du Loiret.

Une histoire sans début ni fin


Une histoire sans début ni fin
, Andreï Ousatchev, Alexandra Junge, éditions Nord Sud (2008)

Mise à jour : 31 mars 2017