Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Ce conte philosophique, accessible dès 6 ans, offre une réflexion sur ce qu'est une œuvre, sur la place de l'artiste face à son œuvre et plus généralement sur l'art et la création. Thierry Dedieu rend ce récit actif grâce à des graphismes splendides, lavis inspirés de la peinture chinoise, et étonnants, parce que mêlant calligraphies et peintures traditionnelles à des personnages que l'on dirait issus de la bande dessinée. On pourra facilement travailler la comparaison au niveau illustration avec l'album « Va-t-en guerre », du même auteur, présenté récemment dans notre rubrique  : deux styles complètement différents mais la même volonté de travailler le contraste. Dans le présent ouvrage, les larges traits de pinceaux pour suggérer le monde des dragons et le coup de crayon très précis pour animer le minuscule personnage qui traverse l'histoire, l'artiste. Quelques précisions sur la toute récente maison d'édition spécialisée jeunesse, Hongfei Cultures : elle a pour objectif de favoriser la rencontre des cultures européennes et extrême-orientales grâce à ses publications en littérature jeunesse portant sur trois thèmes principaux : le voyage, l’intérêt pour l’inconnu et la relation à l'autre. {Dragons de poussière}, Thierry Dedieu, éditions Hongfei Cultures (2012)

Dragons de poussière

Le peintre Li Yong Pei se désespère : jamais un dragon n’a surgi sous son pinceau. Pourtant, une légende chinoise veut que ce soit là le signe d’un artiste accompli. Abandonnant son rêve, il devient serviteur chez un marchand. Alors, sans qu’il s’y attende, une magnifique tête de dragon apparaît bientôt au passage de sa serpillière… puis une autre !
Thierry Dedieu aborde un sujet rare en littérature de jeunesse : le mystère de la création artistique et le rapport singulier que l’artiste entretient avec le monde.

Ce conte philosophique, accessible dès 6 ans, offre une réflexion sur ce qu’est une œuvre, sur la place de l’artiste face à son œuvre et plus généralement sur l’art et la création. Thierry Dedieu rend ce récit actif grâce à des graphismes splendides, lavis inspirés de la peinture chinoise, et étonnants, parce que mêlant calligraphies et peintures traditionnelles à des personnages que l’on dirait issus de la bande dessinée.

On pourra facilement travailler la comparaison au niveau illustration avec l’album « Va-t-en guerre », du même auteur, présenté récemment dans notre rubrique : deux styles complètement différents mais la même volonté de travailler le contraste. Dans le présent ouvrage, les larges traits de pinceaux pour suggérer le monde des dragons et le coup de crayon très précis pour animer le minuscule personnage qui traverse l’histoire, l’artiste.

Quelques précisions sur la toute récente maison d’édition spécialisée jeunesse, Hongfei Cultures : elle a pour objectif de favoriser la rencontre des cultures européennes et extrême-orientales grâce à ses publications en littérature jeunesse portant sur trois thèmes principaux : le voyage, l’intérêt pour l’inconnu et la relation à l’autre.

Dragons de poussière, Thierry Dedieu, éditions Hongfei Cultures (2012)

Mise à jour : 31 mars 2017