Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance

J’ai laissé mon âme au vent

Aborder le thème de la disparition d’un être cher est délicat. C’est ce que réussit Roxane Marie Galliez avec cet album splendide, d’une grande sensibilité. Un grand-père dit adieu à son petit-fils simplement, poétiquement grâce à un message écrit destiné à atténuer sa peine, en lui expliquant que malgré sa disparition, il sera toujours présent dans ses souvenirs.

« Ce n’est plus moi qui t’offrirai des friandises, mais dans ta mémoire, j’ai placé d’autres gourmandises... Mange la vie, mords dedans. Moi, j’ai laissé mon âme au Vent... Je me sens plus léger maintenant, je peux à chaque instant voyager, partir, revenir, c’est amusant ! Tu ne peux pas m’attraper, tu ne peux pas me tenir, mais si tu fermes les yeux, tu peux toujours me sentir... »

La poésie des paroles de l’être cher disparu rythme le texte de l’album, lui donne cette douceur, cette tranquillité pour aborder de manière émouvante la mort et la présence du souvenir de celui qu’on a aimé... 

« Il y aura toujours des nuages / Pour t’abriter du soleil / Et t’offrir de la pluie / Pour jouer à ne pas être sage / Il y aura encore des sourires / Sur tes lèvres, sur tes joues / Et des étoiles qui t’illuminent / Malgré la vie semée de petits cailloux »

Tout, dans cet album envoûtant et captivant, véritable poème d’amour, sublime la vie qui continue, en particulier les illustrations douces et délicates d’Eric Puybaret. Sa place dans la classe, aidera à aborder, de manière sensible, avec des élèves dès l’âge de 8 ans, ce thème difficile.

J’ai laissé mon âme au vent, Roxane Marie Galliez, éditions La Martinière Jeunesse (septembre 2013).

Mise à jour : 31 mars 2017