Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription du Soissonnais

Pour l'école de la confiance
Vous êtes ici : Accueil > L’école > L’enseignant > Tous cycles >

Sommaire

{{{La pédagogie explicite : un exemple tiré du rapport}}} Des méthodes actives au sein d’un enseignement explicite et structuré (audition de Roland Goigoux, 17 mars 2015) : 1. Planification : objectifs bien articulés entre eux ; étapes modestes mais fortement structurées. (La progressivité des apprentissages est définie à partir des caractéristiques de la cognition enfantine dans les domaines considérés) 2. Étayage (ou un guidage) serré de la part de l’enseignant pour garantir la compréhension des notions par les élèves (conceptualisation) et pour faciliter l’apprentissage des procédures et/ou des connaissances visées 3. Clarté cognitive : pour les maîtres qui doivent précisément « savoir où ils vont » et pour les élèves qui doivent progressivement cerner les enjeux d’apprentissage et les procédures à leur disposition. Clarté facilitée par l’énoncé des apprentissages visés et celui des acquis réalisés à chaque étape 4. Régulation de l’attention des élèves, favorisée par une centration sur les informations importantes à comprendre et à mémoriser ; allègement de la charge cognitive en évitant de submerger les élèves par une trop grande multiplicité d’opérations à réaliser en parallèle. 5. Mémorisation : rôle de l’exercice et de l’entrainement favorisant l’automatisation des procédures et la mémorisation à long terme ; rôle des révisions fréquentes, hebdomadaires et mensuelles, des apprentissages effectués et renforcement des prises de conscience (clarté cognitive et métacognition). 6. Caractère exhaustif de l’enseignement : les compétences requises par la réalisation des tâches scolaires (autrement dit leurs préalables) doivent être prises en charge par l’enseignement. (Cf. l’effet socialement discriminant des pédagogies qui présupposent des compétences qu’elles n’enseignent pas). 7. Motivation : pas un préalable, la conséquence d’un sentiment de compétence, généré par des réussites progressives. {{{Le rapport :}}} Article publié le 20 mai 2015.

Faire que l’école soit moins inégalitaire

"Osons être inégalitaires en moyens pour être égalitaires en réussite et, au fatalisme, préférons la solidarité pour une école inclusive et la réussite de tous les élèves". C’est le défi que nous propose Jean-Paul Delahaye, inspecteur général, dans un rapport publié le 15 mai dernier.

La pédagogie explicite : un exemple tiré du rapport

Des méthodes actives au sein d’un enseignement explicite et structuré (audition de Roland Goigoux, 17 mars 2015) :

1. Planification : objectifs bien articulés entre eux ; étapes modestes mais fortement structurées. (La progressivité des apprentissages est définie à partir des caractéristiques de la cognition enfantine dans les domaines considérés)

2. Étayage (ou un guidage) serré de la part de l’enseignant pour garantir la compréhension des notions par les élèves (conceptualisation) et pour faciliter l’apprentissage des procédures et/ou des connaissances visées

3. Clarté cognitive : pour les maîtres qui doivent précisément « savoir où ils vont » et pour les élèves qui doivent progressivement cerner les enjeux d’apprentissage et les procédures à leur disposition. Clarté facilitée par l’énoncé des apprentissages visés et celui des acquis réalisés à chaque étape

4. Régulation de l’attention des élèves, favorisée par une centration sur les informations importantes à comprendre et à mémoriser ; allègement de la charge cognitive en évitant de submerger les élèves par une trop grande multiplicité d’opérations à réaliser en parallèle.

5. Mémorisation : rôle de l’exercice et de l’entrainement favorisant l’automatisation des procédures et la mémorisation à long terme ; rôle des révisions fréquentes, hebdomadaires et mensuelles, des apprentissages effectués et renforcement des prises de conscience (clarté cognitive et métacognition).

6. Caractère exhaustif de l’enseignement : les compétences requises par la réalisation des tâches scolaires (autrement dit leurs préalables) doivent être prises en charge par l’enseignement. (Cf. l’effet socialement discriminant des pédagogies qui présupposent des compétences qu’elles n’enseignent pas).

7. Motivation : pas un préalable, la conséquence d’un sentiment de compétence, généré par des réussites progressives.

Le rapport :

Grande pauvreté et réussite scolaire format PDF - 3.1 Mo

Article publié le 20 mai 2015.

Mise à jour : 24 janvier 2018